Métaux rares : Bruxelles s’inquiète des restrictions à l’export mise en place par la Chine

La Chine restreint les exportations de métaux rares essentiels aux semi-conducteurs, inquiétant l'UE qui demande le respect des règles de l'OMC.

La Commission européenne s’est dite « inquiète » des restrictions que la Chine va imposer sur les exportations de deux métaux rares, indispensables aux semi-conducteurs et dont elle est le principal producteur. Bruxelles appelle Pékin à respecter les règles de l’OMC et se dit prête à envisager « des actions » si tel n’était pas le cas.


La Chine a fait forte impression ce lundi en dégainant des mesures de restriction sur les exportations de deux métaux rares. Ainsi, à compter du 1er août, les exportations de gallium et de germanium nécessiteront une licence avant de pouvoir être autorisées. De plus, le destinataire final des exportations et l’objet de leur utilisation devront être précisés, ont annoncé les autorités chinoises, justifiant ces mesures par la nécessité de « préserver la sécurité et les intérêts nationaux ».


Or, ces métaux sont indispensables pour les semi-conducteurs, composants incontournables dans de nombreux objets du quotidien, comme les smartphones, les voitures connectées, mais aussi des équipements militaires. La Chine représente 80% de la production mondiale de gallium, que l’on trouve dans les circuits intégrés, les LED et les panneaux photovoltaïques, et autant de la production planétaire de germanium, indispensable pour les fibres optiques et l’infrarouge, selon des chiffres de la Commission.

Source : latribune.fr 04 Juill 2023

Recevez notre newsletter

Toute l’actualité d’EKCESTOCK dans votre boite mail